image1 image2 image3
logo

drapeau breton 

 

Vous souhaitez découvrir les cercles légitimistes ou être informé de nos activités :

 

FÉDÉRATION BRETONNE LÉGITIMISTE

B.P. 10307

35703 Rennes cedex 7

 

Tél. : 09 71 31 10 40

 

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Fondée par les présidents des cercles de Bretagne, elle comprend actuellement sept cercles et des délégations dans la plupart des pays de Bretagne. Depuis sa création, la FBL adhère à l'UCLF au sein de laquelle, elle représente la Bretagne. Comme l'UCLF au plan national, la FBL assure la coordination de ses cercles. Depuis 1997, elle publie un périodique bimestriel, la blanche Hermine.

 

Vous souhaitez approfondir vos connaissances de la pensée légitimiste, être informé de nos activités ou échanger avec d’autres légitimistes sur le Net, visitez les sites de l’UCLF :

 

 

Le site généralistehttp://www.uclf.org

 

Le site bibliothèque: http://www.viveleroy.fr/

 

Le forumhttp://royaume-de-france.clicforum.com/index.php

 

 

 

 

 

Samedi 23 et Dimanche 24 septembre  :  105e pèlerinage légitimiste

de Sainte-Anne d’Auray

  

 

 

PROGRAMME  

Samedi 23 septembre:

14 h 00 :   Accueil à la Fontaine (près de la Scala Santa) à Sainte-Anne d’Auray

14 h 30 :   Visites : « Monument funéraire de la Famille de Ségur –  Chapelle Sainte Avoye  -  Saint-Goustan »

18 h 00 :   Chapelet devant la Fontaine à Sainte-Anne d’Auray,

19 h 30 :   Buffet « salle Jean XXIII  » (près de la basilique) - Veillée

 

Dimanche 24 septembre:

9 h  30  :   Confessions - Chapelet, à la chapelle du  Champ des Martyrs

10 h 00 :   Messe, à la chapelle du Champ des Martyrs Renouvellement de la consécration de l'UCLF au Sacré-Cœur

12 h 00 :   Dépôt de gerbes au monument du Comte de Chambord Allocution du président de l'UCLF

12 h 30 :   Repas : « salle  Jean XXIII » (près de la basilique)

15 h 00 :   Conférence : « de 1789 à 1792, de la monarchie à la république » par Reynald Secher

Après-midi : stands

17 h 30 :    Clôture de la journée  

 

Tarifs : Buffet du samedi  soir : 15 €/personne

Repas du dimanche + conférence : 30 €/personne Possibilité de pique-nique dans la salle (apporter ses provisions)

Conférence seule (adultes) : 10 €/personne

 

Renseignements : Fédération  Bretonne  Légitimiste  (F.B.L.)  :  

2  rue  de  Coëtquen  Saint-Solen  

22100 Lanvallay   

02 97 57 62 06  -  06 75 26 57 65  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

 

Selon la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, « le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation ». Pour les révolutionnaires qui ont fait des Droits une autre religion, seul le suffrage universel assure à la République sa légitimité. Ils considèrent donc comme essentiel qu’une majorité de la population participe aux consultations électorales. L’importance de cette participation est d’ailleurs rappelée avant chaque scrutin par les médias nationaux qui, dans leurs exhortations, donnent sans hésitation la primauté au suffrage exprimé, le vainqueur de ce suffrage ne venant qu’au second rang. On peut dire que le suffrage universel, pris dans son acception actuelle, est l’arme privilégiée de la Révolution. 

Mais le « peuple » répond de moins en moins aux sirènes démocratiques. Un pic a été atteint lors des dernières législatives. Désintérêt pour le système ? Rejet ? Moins de la moitié des inscrits (42,64 %) est allée « urner » le 18 juin. Si l’on prend en considération que trois millions de Français en âge de voter ne sont pas inscrits et que votes blancs ou nuls ont atteint le score de 4,20 %, c’est à peine plus de 36 % de la population qui a choisi ses députés. Cinglante défaite pour la République qui a perdu pour l’occasion toute légitimité.

Une défaite mais pas la mort. La cité de l’homme-dieu connaît le mensonge et le moyen de renaître de ses cendres. Déjà, sur fond de scandales et d'hypocrisie, le Pouvoir et ses politiciens invoquent effrontément leur bien illusoire « majorité absolue ».

Pour mettre hors de combat l’hydre républicaine, il eut fallu une opposition plus sérieuse, faisant sienne la politique prônée par le Comte de Chambord : « L’abstention n’est pas un défaut d’affirmation ; elle est au contraire une affirmation et une protestation éclatante.(...) J’en suis convaincu, la protestation incessante par l’abstention publique, telle est la vraie mission des royalistes. » Le pape Pie IX était tout aussi clair dans son enseignement : « Je bénis tous ceux qui coopèrent à la résurrection de la France ; Je les bénis dans le but (…) de les voir s’occuper d’une œuvre bien difficile, mais bien nécessaire, celle qui consiste à faire disparaître, ou à diminuer, une plaie horrible qui afflige la société contemporaine, et qu’on appelle le suffrage universel . »

Ni l’œcuménisme politique, ni le rêve insensé, renouvelé tous les cinq ans, de l’instauration d’une bonne république ne pourront rétablir la monarchie. Seul le travail persévérant et ordonné de tous les monarchistes y parviendra. L’UCLF, quant à elle, y œuvre depuis sa création.

Pierre Bodin

 1 - Rapport parlementaire du 17 décembre 2014 sur les modalités d’inscription sur les listes électorales.

2 - http://www.viveleroy.fr/Principe-du-moteur-de-la-révolution

 

2017  royalistesbretons