image1 image2 image3
logo

Message du prince Louis de Bourbon à la suite de l'exhumation de la dépouille du général FRANCO

 

 

Il n’est point nécessaire de rédiger de longs commentaires sur l’événement qui s’est déroulé ce jeudi 24 octobre au Royaume d’Espagne où l’acharnement impie de la dictature socialiste et maçonnique est parvenu à faire exhumer de la basilique conventuelle du « Valle des los Caïdos » les restes du Général Francisco Franco.
Ce dernier est habituellement présenté en France (et dans le monde) comme un personnage abominable, comme un tyran, comme un complice d’Hitler… etc. – ce qui est évidemment une pure calomnie fondée sur la falsification des faits historiques -, au point qu’il y a même de prétendus légitimistes qui veulent passer sous silence les liens familiaux qui unissent Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, de jure SMTC le Roi Louis XX, au généralissime, ainsi que son engagement courageux pour défendre sa sépulture.

Notre Souverain légitime, qui est par sa mère l’arrière-petit-fils du Général Francisco Franco, se montre une fois de plus courageusement à rebours du prêt-à-penser imposé par les médias aux ordres de la révolution et de la maçonnerie.
Nous renvoyons à l’excellente analyse publiée sur le site « Vive le Roy » > ici, ainsi qu’à l’entretien exclusif accordé par notre valeureux Prince ce vendredi 25 octobre au site « Boulevard Voltaire » (quel horrible nom !) > ici.

Pour nous, nous reproduisons ci-dessous, à fin de le porter à votre connaissance, le communiqué officiel de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, qui a été publié hier, vendredi 25 octobre, en fin de journée.

 

Prince Louis de Bourbon portant le cercueil du Général Franco

Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, de jure Sa Majesté le Roi Louis XX,
portant le cercueil de son bisaïeul, le Général Francisco Franco,
lors du transfert de sa dépouille, le jeudi 24 octobre 2019.

Communiqué de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon
au lendemain du transfert des restes du Général Francisco Franco :

« J’ai ressenti hier une intense émotion en portant le cercueil de mon grand-père. L’acte est inqualifiable.

La Providence m’a placé à la convergence d’une double ascendance : ma lignée paternelle, qui me lie profondément à la France, le pays de mes ancêtres, où j’ai des devoirs dynastiques, celui de défendre l’héritage de la royauté légitime, et me tenir à la disposition de la France. Les devoirs de l’Aîné des Bourbons ne peuvent être abdiqués.

En même temps, je me dois d’assumer les devoirs de ma lignée maternelle. Ce devoir n’est pas de même nature que celui qui me lie à la France. Mais je me dois d’être fidèle à la mémoire si injustement attaquée de mon arrière-grand-père. Il fut un grand Soldat et un grand homme d’État, animé avant tout par sa Foi chrétienne profonde et son amour de l’Espagne. Il est à l’origine de l’Espagne pacifiée, prospère et reconnue parmi les grandes puissances mondiales. Défendre sa mémoire, c’est une part intégrante de l’idée que je me fais de l’Honneur et de la Fidélité.

La monarchie a été ré-instituée par le Général Franco. C’est cela que l’Histoire retiendra. »

Louis de Bourbon, duc d’Anjou,
vendredi 25 octobre 2019.

 

2019  royalistesbretons